La fabrication pas à pas

 
Page 2
           
 

Empilage

 

  On procède ensuite à l'empilage des pièces composant le hamburger.

1 pain / fromage / salade / steack.

1 pain / fromage / salade / steack.

Penser à humecter les faces de chaque partie au pinceau de façon à ce qu'elle se collent entre elles.

 
 
   
           
 
       
   

Evidement

 
Petite astuce: pour alléger le sujet et surtout obtenir une cuisson homogène et complète, j'évide le hamburger au moyen d'un couteau jusqu'au niveau du pain inférieur.

Lisser ensuite l'intérieur, avec le doigt trempé dans l'eau pour parfaire le collage intérieur des éléments.

 
 
 
 
 
 
 

Remplissage

 
Pour conserver une bonne rigidité naturelle à cette caracasse de pâte, il est impératif de la remplir avec une boule de papier aluminium chiffoné serré.

La base est prête, reste à refermer avec le pain supérieur.

 
       
 
 
 
           
 

Le couvercle

 


  Pour procurer une forme bombée au petit pain supérieur, j'ai choisi de procéder comme pour le corps du hamburger : en deux parties , avec une boule de papier aluminium.

Il faut donc amener les deux feuilles de pâte à assembler à une épaisseur de 5 à 6 millimètres environ, puis tracer la circonférence du pain l'aide du bol pour repérer la zone de collage et d'assemblage.

 
 
 
 
 

Lorsque les deux parties sont bien en face , les coller au pinceau mouillé , détourer le surplus de pâte suivant le travé et lisser le bord extérieur au doigt mouillé.

 
 
   
           
 
     
   

Finalisation

 
Ca y est !. Le hamburger est assemblé. Il reste à le décorer avec des souris.

Avant de confectionner les souris, ne pas oublier de décorer le pain supérieur avec quelques graines de sésame collées au pinceau humide.

 
       
       
         
-   3   Modelage des souris
         
           
 

Préparation

 

Le hamburger comporte 3 souris : une, assise sur le dessus, et deux autres, dans les étages inferieurs.

Une souris se compose de différentes boules de pâte: une boule pour la tête, roulée en forme de cône, deux boules plus petites, écrasées entre le pouce et l'index pour former les oreilles,une petite boule pour le museau.

J'applique avec une légère pression les oreilles et le museau sur la tête, avec un petit peu d'eau pour coller les parties entre elles.

 
 
   
  Il en va de même pour le corps et les pattes, réalisés de la même manière à base de boules et de boudins de pâte .

Les bras sont constitués par un grand boubin coupé en deux et aplati aux extremités pour former les mains. Les doigts sont matérialisés à la pointe du couteau.

Les moustaches sont des poils de brosse à dents, piquées dans le museau.

 
 
   
        Credit photos : Paul  
 

 

Page précédente Page précédente   Dernière page Page suivante